Citrus Kids

Profil : Citrus Kids

5283 Rutherford Road, Nanaimo, BC 

Par Tina Christopoulos

 

Inspirée par ses recherches approfondies sur les produits qu'elle a achetés pour ses deux enfants, Leslie Harris a fondé Citrus Kids. Elle parle de son rêve d'ouvrir un magasin après qu’elle ait lancé sa boutique en ligne et de ce que signifie être une boutique locale dans son quartier de Nanaimo, en Colombie-Britannique.

 

Comment décririez-vous une boutique de quartier ?

Être une boutique de quartier est très enrichissant, car chaque fois que quelqu'un fait l'expérience de Citrus Kids, il s'agit d'une expérience unique qui nous appartient. Les gens me disent qu'ils trouvent le magasin rafraîchissant car il ne ressemble à rien d'autre. Des magasins comme le mien nous permettent de célébrer les marques émergentes avec un héritage éthique et une touche personnelle. Je pense que les gens aspirent à des collections d’articles bien pensés, par opposition aux offres génériques.

 

Que pouvez-vous nous dire sur la communauté de votre quartier ?

La démographie de Nanaimo a beaucoup changé au cours des vingt dernières années et la taille de la communauté a doublé depuis ma naissance ici. Notre magasin est situé dans un quartier en forte croissance, notamment auprès des jeunes familles et des retraités. L'île de Vancouver a une atmosphère décontractée et les gens d'ici aiment acheter des produits locaux. Les familles de notre quartier aiment profiter du plein air et aiment être à l'aise dans tous les éléments tout en conservant un look "West Coast Chic".

 

Votre clientèle est-elle principalement locale ?

Bien que j'ai d'abord lancé Citrus Kids en tant que site de commerce électronique, j'ai toujours voulu avoir une boutique. Tout ce que je vends est si charmant et peu importe la qualité d'un site Web, il ne peut pas remplacer le toucher, la sensation, l'odorat et l'expérience du shopping dans une boutique. Nous avons des clients partout au Canada et dans des pays comme la Scandinavie et l'Australie. Cela dit, la plupart de nos activités se font en Colombie-Britannique et nous avons une base très fidèle de clients locaux et régionaux qui achètent en magasin et en ligne.

 

Que recherchez-vous lorsque vous ramenez une marque dans votre boutique ?

Quand Tony et moi avons commencé à avoir des enfants, nous avons adoré faire des recherches d'achat et il était tellement intéressant de voir combien de marques émergentes dynamiques étaient sur le marché, qu'il s'agisse de vêtements, d’équipement ou de jouets. Je suppose que pour moi, la marque doit avoir sa propre identité à laquelle je peux m'identifier en tant que mère. Les choses doivent être pratiques tout en étant belles ou intelligentes ou intéressantes. Je cherche des articles au carrefour de la forme, de la fonction, de la qualité, de la beauté, et bien sûr, il doit y avoir une bonne proposition de valeur car mes clients ont tendance à ne pas être frivoles quelle que soit leur situation socio-économique.

 

Qu'est-ce qui vous a attiré chez Miles Baby ?

J'ai d'abord vu Miles Baby dans une petite boutique à Scottsdale, en Arizona. J'étais en train de magasiner pour mes propres enfants et je suis tombée amoureuse du mélange des tenues, et à vrai dire, tout n'était pas en rose pour ma fille. J'ai ensuite trouvé Miles Baby au Canada et appris que la marque est canadienne. Une fois que j'ai décidé d'ouvrir un magasin pour enfants, je savais que je devais vendre Miles Baby!

 

Que pensent vos enfants de votre boutique ?

Tony et moi avons deux enfants : un garçon de quatre ans, Beckett, et une fille de deux ans, Emmeline, et un en route ! Les enfants adorent visiter le magasin et j’ai toujours beaucoup de crayons derrière le comptoir prêts à leur arrivée. Parfois Beckett vient après l’école passer le reste de la journée avec moi, ce que j'ADORE!

 

Préférez-vous travailler sur le plancher ou plutôt en arrière-plan de la boutique ?

J'ai dirigé plusieurs entreprises, notamment un grand concessionnaire d'automobiles, et lors de mes congés de maternité, j'ai appris que les interactions avec les clients me manquaient vraiment. Être sur le plancher est vraiment enrichissant pour moi et j'adore communiquer avec tous les invités, dont beaucoup sont des mamans et des mamies avec lesquelles je peux m'identifier. Cela dit, mon mari dit que je brille chaque fois que je parle d'une marque ou d'une nouvelle commande. Pour être honnête, j'aime aussi les chiffres, alors j'aime bien tout organiser dans l’arrière-plan. En tant qu'entrepreneur, nous devons être capable de porter plusieurs chapeaux et je m'épanouis dans cet espace.

Publication anciennes Nouvelles publications